A propos
Qu'est-ce que le Global Media Monitoring Project ? (GMMP)
Le Global Media Monitoring Project (GMMP) est une importante initiative internationale de recherche sur la représentation des hommes et des femmes dans les médias, plus particulièrement dans l’information.

La recherche GMMP relève de ce que l’on appelle les "études de genre" (ou Gender studies). Le mot "genre" est apparu dans les années 1980 aux États-Unis et dans les années 1990 en Europe. Il se définit comme "un système de bicatégorisation hiérarchisé entre les sexes (hommes/femmes) et entre les valeurs et représentations qui leur sont associées (masculin/féminin)"1. Plus simplement, "le genre est ce qui différencie les hommes et les femmes dans leurs relations sociales"2. On parle de "sexe social" ou de "rapports sociaux de sexe". La différence sexuelle est biologique ; la différence de genre est sociale. Ainsi, par exemple, biologiquement, seules les femmes peuvent allaiter ; socialement, hommes et femmes peuvent nourrir un enfant au biberon.

L’objectif des études de genre est de mettre en évidence le fait que les rôles masculins et féminins ne sont en aucun cas définis par le sexe, mais qu’au contraire, ils évoluent différemment selon la culture, l’époque, la société et l’économie dans laquelle vivent les hommes et femmes. Par exemple, le principe qui imposait que seule une fille dotée puisse se marier a aujourd’hui disparu en Europe occidentale, mais perdure en Asie.

L’enquête GMMP permet donc d’établir des résultats précis à propos de la représentation des hommes et des femmes dans les médias, mais également des rôles et stéréotypes éventuels dans lesquels ils sont présentés. Elle s’intéresse tant aux professionnels des médias qu’au contenu, raison pour laquelle le nom du site web qui rassemble les données - whomakesthenews.org - doit se comprendre comme "qui fait les nouvelles" tant du côté des journalistes que de leurs sujets d’information.

Le GMMP a été initié lors de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes, organisée par les Nations Unies en septembre 1995 à Pékin. Le programme d’action adopté à cette occasion avait fait d’une plus juste participation des femmes aux médias un des douze objectifs stratégiques3. Les gouvernements et autres parties présentes à Pékin s’engageaient alors d’une part à promouvoir une image équilibrée et non stéréotypée des femmes dans les médias, et d’autre part à permettre aux femmes de mieux s’exprimer et de mieux participer à la prise des décisions dans le cadre et via les médias.

Le "monitorage des médias" a lieu tous les cinq ans depuis 1995. Il en est à sa quatrième édition4. Il se mène au départ de l’observation, un jour donné, de médias d’information (presse, radio, télévision), de leur codage et de leur analyse tant quantitative que qualitative.

Pour cette édition 2010, le monitoring rassemble des chercheurs de 108 pays qui analysent, selon une méthode commune, l’actualité médiatisée lors de la journée "témoin" du 10 novembre 2009. Les résultats globaux, tant internationaux que nationaux, sont diffusés dès septembre 2010.

La coordination générale du projet est assurée par la WACC (Association mondiale pour la communication chrétienne) , une organisation non gouvernementale internationale basée à Toronto et qui promeut la communication pour le changement social. Son partenaire majeur est l’UNIFEM (United Nations Development Fund for Women), le Fonds de développement pour les femmes des Nations unies.

Au sein de chaque pays participant, les données quantitatives et qualitatives sont rassemblées par une ou plusieurs équipes de recherche composée(s) de scientifiques, d’universitaires, d’étudiants, d’associations travaillant sur le genre et l’égalité des hommes et des femmes, de professionnels des médias, d’associations de journalistes, etc.




1. L. BERENI, S. CHAUVIN, A. JAUNAIT, A. REVILLARD, Introduction aux gender studies. Manuel des études sur le genre, Bruxelles, De Boeck, 2008, p. 7.
2. Les essentiels du genre 01, concepts de base, édité par Le monde selon les femmes, Bruxelles, 2007, p. 8 (www.mondefemmes.org).
3. La "Déclaration et programme d'action de Beijing" est disponible, dans sa version intégrale, sur le site des Nations Unies : www.un.org/womenwatch/daw/beijing/pdf/BDPfA%20F.pdf (section J).
4. Les rapports 1995, 2000 et 2005 sont disponibles sur www.whomakesthenews.org. Un court résumé en est proposé en annexe de la publication "Quel genre d’infos ?

Illustration de Cécile Bertrand

GMMP

WACC

Unifem
www.quelgenredinfos.be | 2010-2011