En Communauté française, l'info gomme une femme sur deux
Seulement 28% des personnes vues ou interrogées dans les médias de la Communauté française sont des femmes. C’est moitié trop peu, affirment des analystes des médias belges francophones qui, pour la première fois, ont participé à l’enquête internationale GMMP (Global Media Monitoring Project).
Le constat de cette sous-représentation des femmes dans les médias constitue un point de départ : informer, sensibiliser et former, voilà les ambitions du projet Quel genre d’infos ?, coordonné par l’Association des journalistes professionnels, accompagné par la Fédération internationale des journalistes et soutenu par la Direction de l’égalité des chances du Ministère de la Communauté française de Belgique.
Le GMMP en Belgique francophone
Le GMMP a lieu tous les 5 ans. 108 pays ont participé à la quatrième édition de cette étude mondiale. Pour la première fois, les médias de la Communauté française de Belgique ont été examinés. Jusque là, les données "belges" ne concernaient que les médias néerlandophones.

+ En savoir plus

L'équipe de recherche
Douze personnes portent le projet GMMP en Communauté française de Belgique. Certaines se sont attelées plus particulièrement au travail de recherche. Toutes travaillent à la réflexion et à l’accompagnement du projet dans son ensemble. Laurence Mundschau en assure la coordination.

+ Voir la présentation de l'équipe de recherche

Et maintenant ?
Quel genre d'infos?Première étape : la publication des résultats. Mais l'enquête GMMP ne s'arrête pas là. Elle donne lieu à des réflexions et des actions auprès des journalistes et de tous les acteurs concernés.

+ Suivre nos actions
www.quelgenredinfos.be | 2010-2011